contenu | table des matières | déclaration d'accessibilité'

Unité d'anthropologie*

L'Unité d'anthropologie fait partie du
Département de génétique et évolution
de l'Université de Genève.

Bienvenue à l'Unité d'anthropologie

L'Unité d'anthropologie est rattachée au Département de génétique et évolution (GENEV) dirigé par le Professeur Ivan Rodriguez. Composée de deux laboratoires, le Laboratoire d'anthropologie, génétique et peuplements (AGP) et le Laboratoire d’archéologie et peuplement de l'Afrique (APA), elle regroupe des chercheurs et enseignants spécialisés dans les domaines de l’anthropologie biologique, de la génétique et l’évolution des populations humaines, de la préhistoire, de l'archéologie africaine, de l'ethnoarchéologie, de l’ethnologie et de l’histoire de l’anthropologie.

L’Unité d’anthropologie participe à plusieurs filières de formation : le bachelor en biologie, le bachelor en archéologie préhistorique, le master en biologie, le master en archéologie préhistorique, le doctorat ès sciences mention biologie, le doctorat ès sciences mention archéologie préhistorique, et le doctorat ès sciences mention anthropologie. Elle collabore aussi au programme doctoral "Ecologie et biologie évolutive" de la CUSO et coordonne le programme Erasmus "Archéologie et peuplement".

L’Unité d’anthropologie, se trouve au Quai Ernest-Ansermet 30.

Highlights

Spatially explicit paleogenomic simulations support cohabitation with limited admixture between Bronze Age Central European populations

Spatially explicit simulations of population dynamics combined with palaeogenomic data support the cohabitation of pastoralist and agriculturalist populations in Central Europe during the Bronze Age, with limited gene flow between them and a demographic decline after their initial contact. These results link recent archaeological and palaeogenomic observations and advance the debate on genomic changes during the Early Bronze Age in Europe.

Dr Anne Mayor

Sénégal : Des archéologues suisses, sénégalais et français lancent un projet de recherche en Casamance

Le journal d’information sur les relations Suisse-Afrique Reflets annonce la publication d’une interview d’Anne Mayor concernant le projet FNS Sinergia « Foodways in West Africa : an integrated approach on pots, animals and plants », qui a déjà donné lieu à trois missions de terrain au Sénégal depuis début 2020, en collaboration avec les universités de Berne et de Nice - Côte d’Azur, ainsi que plusieurs partenaires, dont l’Université Cheikh Anta Diop à Dakar.
L’alimentation en tant que marqueur social, économique et culturel est actuellement un thème qui suscite beaucoup d’intérêt, qu’il faut aborder avec une perspective interdisciplinaire. La Basse-Casamance, où le système alimentaire est basé sur la consommation de riz et de poissons agrémentés d’huile et de vin de palme s’est révélée très intéressante. En collaboration avec les habitants diola, il a été possible de constituer des collections de référence de poteries culinaires, de plantes utiles et de poissons actuels, utiles pour l’interprétation des vestiges de la fouille archéologique de « la poubelle des Mamans », un dépotoir abandonné, donnant à comprendre l’évolution des pratiques depuis le début de la période coloniale.

HLA: Best Paper Award of the Year
HLA: Best Paper Award for the Year 2020
HLA cover page

Binding affinities of 438 HLA proteins to complete proteomes of seven pandemic viruses and distributions of strongest and weakest HLA peptide binders in populations worldwide

The main function of HLA class I molecules is to present pathogen-derived peptides to cytotoxic T lymphocytes. This function is assumed to drive the maintenance of an extraordinary amount of polymorphism at each HLA locus, providing an immune advantage to heterozygote individuals capable to present larger repertories of peptides than homozygotes.

Couverture médiatique
UNIGE : Communiqué de presse.
RTS - CQFD : “Des populations inégales face au coronavirus”.

Anne Mayor

L'histoire de l'humanité dans des perles

Des perles de verre fabriquées autrefois se sont révélées très précieuses pour les scientifiques dʹaujourdʹhui. Grâce elles, des chercheurs suisses ont pu démontrer que lʹAfrique subsaharienne du Moyen Âge n'était pas isolée du reste du monde mais intégrée à un grand réseau commercial impliquant lʹAsie et lʹEurope.

Mathias Currat

Le chat sauvage du Jura bientôt avalé par son cousin domestique

Dans 100 ans, les chats sauvages du Jura auront été génétiquement "avalés" par les chats domestiques. Cʹest ce que révèle une étude menée par les universités de Genève, Zurich et Oxford.

Les détails avec Mathias Currat, maître dʹenseignement et de recherche au Département de génétique et évolution de l'Université de Genève (Unige), interrogé par Sarah Dirren.

Couverture médiatique
UNIGE : Communiqué de presse.
RTS - CQFD : “Le chat sauvage menacé par son cousin domestique”
Léman Bleu Actualités : “Le chat sauvage va tendre à disparaître selon une étude”
notre-planete.info : “Le chat domestique, un fléau envahissant pour la biodiversité”
techno-science.net : “Le chat sauvage menacé par son cousin domestique”
FocusTech : “I gatti selvatici potrebbero rischiare l’estinzione a causa dei gatti domestici”
Science Codex : Wildcats threatened by their domestic cousins”
20min.ch : “Le chat sauvage pourrait disparaître d’ici 200 ans”
Le Nouvelliste : “Animaux: le chat sauvage pourrait disparaître du Jura suisse d’ici 200 à 300 ans”
Sciences et Avenir : “Dans le Jura, le chat sauvage d'Europe perd peu à peu ses gènes”
Le Matin : “Le chat sauvage pourrait disparaître d’ici 200 ans”
La Tribune de Genève : “Le chat sauvage pourrait disparaître d’ici 200 ans”
24 heures : “Le chat sauvage pourrait disparaître d’ici 200 ans”
ArcInfo : “Animaux: le chat sauvage pourrait disparaître du Jura suisse d’ici 200 à 300 ans”
TVA Nouvelles : “Les chats sauvages appelés à disparaître en Suisse”
GrandGenèveTV : “Suisse: Le chat sauvage pourrait disparaître d’ici 200 ans”.

Harmonizing hybridization dissonance in conservation

A dramatic increase in the hybridization between historically allopatric species has been induced by human activities. Our article proposes a novel view of conservation guidelines, in which human-induced hybridization may also be a tool to enhance the likelihood of adaptation to changing environmental conditions or to increase the genetic diversity of taxa affected by inbreeding depression.

Alicia Sanchez-Mazas

Des populations inégales face au coronavirus

Certaines populations du globe disposent dʹun système immunitaire plus adapté que dʹautres pour faire face au SARS-CoV-2. C'est le résultat d'une étude réalisée en partie par lʹUnité dʹanthropologie de lʹUniversité de Genève (Unige).
Les explications d'Alicia Sanchez-Mazas, généticienne des populations à l'Unige, interrogée par Sarah Dirren.

Afficher les actualités plus anciennes

Collections anthropologiques

La commission des collections anthropologiques peut-être contactée pour toute demande d’étude concernant le matériel ostéo-anthropologique conservé à la Faculté des Sciences.

Université de Genève
Dépt. de Génétique & Evolution
Unité d'anthropologie
Quai Ernest-Ansermet 30
1205 Genève
Suisse
Tél. +41 22 379 69 67
Fax. +41 22 379 31 94